L’aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier, dans le cadre du rôle propre dévolu à celui-ci, conformément aux articles R. 4311-3 à R. 4311-5 du code de la santé publique.

Dans ce cadre, l’aide-soignant réalise des soins liés aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l’autonomie de la personne ou d’un groupe de personnes. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins. L’aide-soignant accompagne cette personne dans les activités de sa vie quotidienne, il contribue à son bien-être et à lui faire recouvrer, dans la mesure du possible, son autonomie.

Travaillant le plus souvent dans une équipe pluri professionnelle, en milieu hospitalier ou extrahospitalier, l’aide-soignant participe, dans la mesure de ses compétences et dans le cadre de sa formation, aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. Ces soins ont pour objet de promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne, dans le respect de ses droits et de sa dignité.

Les activités visées par le diplôme :

  • Dispenser des soins d’hygiène et de confort à la personne,
  • Observer la personne et mesurer les principaux paramètres liés à son état de santé,
  • Aider l’infirmier à la réalisation des soins,
  • Assurer l’entretien de l’environnement immédiat de la personne et la réfection des lits,
  • Entretenir des matériels de soin,
  • Transmettre ses observations par oral et par écrit pour maintenir la continuité des soins,
  • Accueillir, informer et accompagner les personnes et leur entourage,
  • Accueillir et accompagner les stagiaires en formation,
  • Accompagner une personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne en tenant en copte de ses besoins et de son degré d’autonomie,
  • Apprécier l’état clinique d’une personne,
  • Réaliser des soins adaptés à l’état clinique de la personne,
  • Utiliser les techniques préventives de manutention et les règles de sécurité pour l’installation et la mobilisation des personnes,
  • Etablir une communication adaptée à la personne et à son entourage,
  • Utiliser les techniques d’entretien des locaux et du matériel spécifique aux établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux,
  • Rechercher, traiter et transmettre les informations pour assurer la continuité des soins,
  • Organiser son travail au sein d’une équipe pluri professionnelle.

Consultez la fiche RCNP

Une aide-soignante en début de carrière gagne environ 1750 € avec 2 dimanches, hors prime grand âge et hors prélèvement à la source.

Au terme de 3 années d’exercice en tant qu’aide-soignant, le professionnel peut se présenter aux épreuves d’admissions des écoles d’infirmiers.

Il peut aussi développer des compétences dédiées par le biais de la certification d’assistant de soins en gérontologie.

Il peut également acquérir une double certification comme auxiliaire de puériculture, ambulancier, accompagnant éducatif et social, etc. qui permet d’évoluer vers d’autres fonctions et d’autres publics.

Employabilité : enquête GREF – Insertion des diplômés 2019

Les perspectives d’emplois de ce métier sont favorables, l’allongement de la vie créant des besoins sans cesse croissants dans les établissements hospitaliers et à domicile.
En Bretagne particulièrement, le nombre de personnes âgées dépendantes et le nombre de personne bénéficiant de l’Allocation adulte handicapé évolue plus vite qu’au niveau national.

En 2022 (1), les perspectives d’emploi seront de l’ordre de 682 000 à l’échelle nationale concernant les aides-soignants et assimilés (2).
Selon le scénario central, 103 000 créations nettes d’emploi additionnées à 130 000 départs en fin de carrière pourraient constituer, sur la période 2012-2022, 233 000 postes à pourvoir, ce qui représenterait chaque année 3,7% des effectifs de la famille professionnelle.

(1) Rapport DARES – France Stratégie, « Les métiers en 2022 », avril 2015

(2) La famille professionnelle des aides-soignants et assimilés regroupe les auxiliaires de puériculture, les aides médico-psychologiques et les assistants des professions médicales et paramédicales.

Page mise à jour le 04/10/2021